06 61 70 97 17

Phase de réflexion

Ecrire les contraintes

Comment rédiger un brief

Formuler – par écrit – un résumé qui pose clairement le cadre de votre recherche de nom :

  • Reprenez d’abord la présentation de votre projet et de ce que vous souhaitez nommer : quoi ? pourquoi ? dans quel contexte? 

    Il s’agit de définir en quelques lignes votre positionnement marketing : votre marché, la cible marketing, stratégie de positionnement, ce qui vous différencie par rapport à la concurrence…

  • Demandez-vous ensuite ce que votre nom doit dire, quel est le message à véhiculer ? Pour cela, recenser : les principales qualités de votre société/produit/serviceles valeurs associées
  • Penser aux contraintes formellesQuelle sera la langue d’appui ? Cela dépend en grande partie de votre cible. Les racines grecques (« arch ») et latines (« dia », « ali ») sont presque universelles.Un mom plutôt descriptif, plutôt évocateur ? à vous de voir, notamment selon les moyens dont vous disposez. Car si votre nom ne réfère pas directement à l’activité, il faudra inévitablement communiquer par la suite sur le métier pour expliciter votre offre (une signature par exemple pourra compléter le sens du nom). Si vous ne comptez communiquer que de manière interne à l’entreprise, le nom doit, bien entendu, être le plus simple et descriptif possible afin d’en faire un argument de mémorisation.Impératifs / souhaitsun nom plutôt court, un mot composé, un néologisme, un nom générique ? vous pouvez vous reporter à la 2è étape – la phase de création – pour trouver quelques idées et infos utiles sur les différents types de noms. Quels sont les interdits pour cette appellation ? Sur quels supports le nom doit-il figurer ? il est important que le nom soit adapté à tous les types de supports publicitaires prévus dans le cadre de votre communication. Quels sont les noms devant cohabiter avec le futur nom ? vous pouvez bien entendu choisir d’être en rupture avec l’univers sémantique des noms déjà existants ou opter pour la continuité. Quelle est la classe, ou les classes juridique concernées ?Les marques sont réparties en fonction de l’activité de la société, en 45 classes : 30 classes de produits et 15 classes de services (par exemple, la classe 25 représente les vêtements, la classe 32 la bière et les eaux, la classe 36 les assurances, etc.). Si vous pratiquez uns activité de service, pour pouvez aller directement vérifier dans quelles classes précises sont recensées vos activités à partir de la classe 35, jusqu’à la classe 45.
  • En synthèse de ce travail préliminaire, reprenez et listez les objectifs du
    futur nom. 
    Vous pouvez télécharger les formulaires suivants qui vous aideront à structurer votre brief